Honorer la mémoire des soldats disparus 2018-02-04T09:15:57+00:00

Honorer la mémoire des soldats disparus

Nous avons tous l’obligation de perpétuer la mémoire des 23.632 soldats de l’armée israélienne qui ont sacrifié leur vie pour l’existence d’Israël et pour nous permettre de célébrer bientôt ses 70 ans.

Rejoignez notre campagne pour Honorer la mémoire des soldats disparus, en partenariat avec la fondation Afikim et le ministère israélien de la diaspora. Notre site web dedié www.honorisraelsfallen.com permet à des personnes comme vous d’honorer la mémoire de chaque soldat disparu, en sélectionnant un ou plusieurs soldats, en voyant leur photo et leur biographie, et en s’engageant à faire une bonne action en leur memoire (étudier la Torah, faire un acte de bonté, tzedaka ou tefila). Une bougie virtuelle sera allumée pour chaque action. Toutes les bonnes actions seront enregistrées et gardées au Mont Hertzel.

Sélectionnez un soldat.

Maîtriser le critique qui est en nous : Transformer notre attitude en jugeant favorablement

Vivant notre vie au quotidien, observant et conversant avec nos proches, nos amis, nos connaissances et nos collègues de travail, nous portons inconsciemment (et parfois consciemment !) des jugements – négatifs ou positifs – sur les autres. Chaque rencontre s’inscrit dans notre ordinateur mental. Nous pouvons ainsi être portés à juger les autres négativement. Cependant, la Torah demande à ce que nous jugions presque tout le monde positivement. Une attitude positive envers les autres peut redéfinir totalement le contexte de nos vies et révolutionner nos relations personnelles.

Télécharger le pdf

Rendre visite aux malades

A première vue, la mitsva consistant à rendre visite aux malades, Bikour ‘Holim, semble procéder d’un devoir moral évident visant à aider celui qui est dans le besoin – une personne malade a vraisemblablement besoin d’être aidée ou réconfortée par ses visiteurs – et on pourrait croire que ça s’arrête là. Toutefois, un regard plus aiguisé nous démontrera que la mitsva de Bikour ‘Holim figure parmi les activités les plus nobles que l’homme puisse exercer. A travers elle, l’homme crée une émulation avec D.ieu Lui-même et accomplit la mitsvad’aimer son prochain. Ce chiour discutera de comment l’acte de rendre visite aux malades implique veiller aux besoins physiques du patient, aider à soulager sa détresse émotionnelle et prier pour son bien-être.

Télécharger le pdf

Contrôler la colère

Jouir de relations harmonieuses avec son conjoint, sa famille, ses amis et ses collègues de travail constitue un objectif humain universel. La colère, cependant, est un trait de caractère qui peut saper cette aspiration fondamentale. La colère peut détruire des années d’investissement dans une relation en quelques instants. Alors comment se fait-il que la plupart des gens se contentent de vivre avec cette tendance à la colère ? La réponse réside dans le fait que la plupart des gens vivent sans même réfléchir à quel point la colère est destructrice, et inversement, à quel point la patience est constructrice. Et même si quelqu’un comprend effectivement cela, il se peut qu’il lui manque les techniques pratiques permettant de contrôler la colère. Ce cours analysera les raisons du caractère destructif de la colère et fournira des idées et des outils afin de nous aider à garder notre sang-froid dans les moments les plus difficiles.

Télécharger le pdf

L’amour du prochain : Ahavat Israël

Le commandement de Ahavat Israël, aimer son prochain, est l’une des valeurs les plus célèbres du judaïsme. Comme le proclame Rabbi Akiva : « Ceci est un principe fondamental de la Torah » ! Néanmoins, comment pouvons-nous aimer notre prochain comme nous nous aimons nous-mêmes ? Le Sefer Ha’Hinoukh enseigne que cette mitsva implique protéger les biens d’autrui, lui éviter tout préjudice, ne parler qu’en bien de lui, le respecter et ne jamais se vanter à ses dépens. Son accomplissement constitue une condition préalable à la rédemption du peuple juif et au règne de la paix.

Télécharger le pdf

Le pouvoir extraordinaire de la parole I: La dynamique cosmique et spirituelle de la parole

La parole est une qualité propre à l’homme. Aucune autre créature n’a la capacité de communiquer de manière articulée, créative et sensible. Ce chiour expliquera comment les paroles de l’homme sont investies d’un pouvoir quasi-cosmique de façonner l’univers, de la même manière que D. donna originellement existence au monde par la parole. Nos  paroles ont même la capacité de changer la réalité du temps, ainsi que le statut de personnes et d’objets ! En gardant ceci à l’esprit, nous pouvons comprendre pourquoi la chemirat halachone (la retenue de la langue) est d’une telle importance dans le judaïsme.

Télécharger le pdf

Peut-on mentir ?

La position de la Torah sur le sujet de la vérité et du mensonge est très délicate. La mitsva de nous « éloigner du mensonge » n’interdit pas seulement les mensonges verbaux qui causent une perte directe ou indirecte à notre prochain, mais elle comprend également tout geste, ou même un silence, pouvant être interprété de manière trompeuse. Ce chiour traite de la mitsvaconsistant à éviter le mensonge et à aspirer à l’honnêteté et à l’intégrité. Il discute également de la manière dont le judaïsme définit le concept de « vérité » et l’estime. Enfin, nous étudions certaines situations où la Torah permet de transformer la vérité pour prendre en considération un objectif qu’elle définit comme plus important.

Télécharger le pdf

Le pouvoir extraordinaire de la parole II : Lachone Hara – La parole destructrice

« Bâtons et pierres peuvent me briser les os, mais les mots ne pourront jamais me faire du mal ». Selon le judaïsme, rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. La parole, qualité propre à l’homme, peut être une force extrêmement constructive ou, si elle est mal utilisée, hautement destructrice dans l’univers. Dans ce deuxième cours sur le pouvoir extraordinaire de la parole, nous traiterons du lachone hara, littéralement « discours malveillant ». Il s’agit du mal et de la négativité transmis par la personne lorsqu’elle communique.

Télécharger le pdf

Le pouvoir extraordinaire de la parole III : Reconquérir les ondes

Dans ce dernier cours sur le pouvoir de la parole, nous identifierons les causes d’un discours destructeur. Nous proposerons des idées nous aidant à éradiquer le lachone hara, dans le but d’exploiter le pouvoir productif et les bénédictions émanant d’un emploi correct du langage. Enfin, nous discuterons de l’importance de tenir parole.

Télécharger le pdf

Contact